Les Tontons Flingueurs

Le film

Le film ‘Les tontons flingueurs’ fait partie des films cultes dans le cinéma francais. Que ce soit au niveau des dialogues écrit par Michel Audiard ou du jeu des acteurs, tout reste mémorable.

Année : 1963
Réalisateur : Georges Lautner
Acteurs : Lino Ventura, Bernard Blier, Jean Lefebvre, Francis Blanche, Venantino Venantini & Francis Blanche

Michel Audiard


Paul Michel Audiard est né a Paris le 15 mai 1920. Il fut dialoguiste, scenariste et réalisateur de film. On lui doit entre autres les dialogues des films suivants :

  • Un signe en hiver
  • Ne nous fâchons pas
  • Le professionnel
  • Le marginal

Les dialogues

Voici les répliques célèbres du film, elles sont aujourd’hui incontournables et reprise dans de nombreuses conversations.

  • Les cons, ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît.
  • Mais moi les dingues, j’les soigne, j’m’en vais lui faire une ordonnance, et une sévère, j’vais lui montrer qui c’est Raoul. Aux quatre coins d’Paris qu’on va l’retrouver, éparpillé par petits bouts façon puzzle… Moi, quand on m’en fait trop j’correctionne plus, j’dynamite, j’disperse, et j’ventile.
  • Écoute, on t’connaît pas, mais laisse nous t’dire que tu t’prépares des nuits blanches… Des migraines… Des « nervous breakdown », comme on dit de nos jours.
  • Touche pas au grisbi, salope !   (le grisbi signifie l’argent)
  • Trois morts subites en moins d’une demi-heure, ah ça part sévère les droits de succession.
  • J’ai connu une Polonaise qu’en prenait au petit déjeuner… Faut quand même admettre, c’est plutôt une boisson d’homme…